Popular Post

Publié par : Marie-Eve dimanche 9 juillet 2017

The Cruelty
Scott Bergstrom


Série : The Cruelty, Tome 1
Éditeur : Hachette Canada
ISBN : 9782011712820
Nombre de pages : 432 pages
Date de parution : Mars 2017


Résumé

Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui. 



Bonjour à tous !

Après pratiquement une semaine d'absence, me voici de retour avec une nouvelle chronique. Je ne sais pas vous, mais je trouve ça tellement dommage que lorsque je ne suis pas au travail, le soleil ne soit pas au rendez-vous. Je me souviens de l'été dernier, de tout le temps que je pouvais passer à l'extérieur en train de lire. Cette année, ça ne m'ait arrivé qu'une seule fois. J'espère que mes vacances seront mieux... plus ensoleillée. J'ai besoin de vitamine D. Pour en revenir au roman que je vous présente aujourd'hui, vous devez être surpris de la note que je lui donne étant donné le temps que j'ai pris pour le lire. Ce roman était le style d'histoire que l'on doit prendre doucement et le lire tranquillement afin de bien intégré tous les aléas de celui-ci. Contenant beaucoup de détails, j'ai du prendre un certain temps afin de bien intégré tous les éléments et comprendre où l'auteur nous amenait. Quand j'ai commencé la lecture du roman, je ne me souvenais pas vraiment du résumé que je n'ai pas relu voulant me garder la surprise. Alors que je m'attendais à une histoire d'intimidation dans une école secondaire, j'ai été surprise de me retrouver dans un roman entre un thriller et une histoire d'espionnage. Scott Bergstrom nous fait voyager à travers le monde et nous donne l'impression de vraiment être à ces places tellement les descriptions sont criantes de vérité. Par ce roman, il nous montre à quel point le monde peut être laid derrière sa surface brillante. De page en page, on se retrouve propulser dans un univers sombre et très bien ficelé qui ne nous donne envie que d'une chose, c'est d'en finir cette histoire pour enlever le sentiment d'urgence qui nous habite et en même temps, on ne veut pas le terminer parce qu'on veut profiter de cette superbe histoire.

Si j'en venais de vous parler de l'histoire, dès les premières pages, on fait la connaissance de Gwendolyn Bloom, une adolescente, fille d'un diplomate américain, alors qu'elle se retrouve depuis peu dans une nouvelle école après un énième déménagement. Gwen a une personnalité un peu effacée et elle se laisse facilement marcher sur les pieds, insulter et tout ce qui va avec. Qu'est-ce qu'elle aimerait être aussi courageuse que les héroïnes des romans dystopiques qu'elle passe son temps à lire. Le jour de l'anniversaire de la mort de sa mère et techniquement de l'anniversaire de son père, celui-ci disparaît sans laisser de traces. Alors qu'elle est sûre qu'il s'agit d'un enlèvement, les membres du gouvernement semblent penser qu'il s'agit d'une désertion. La vérité cruelle éclate alors, son père n'est pas un diplomate gratte-papier comme elle le pensait, mais un agent secret pour la CIA. Ne pouvant croire qu'ils ne feront rien de plus afin de retrouver le seul membre de sa famille qui lui reste, elle s'enfuit et prend l'avion vers Paris afin de mener sa propre enquête. Tranquillement, l'adolescente fragile laissera la place à une des héroïnes de roman qu'elle adore. Gwen disparaitra et laissera la place à Sofia, une russe orpheline. Au fil de notre lecture, on ne se demande qu'une chose... Arrivera-t-elle à retrouver son père avant de se perdre elle-même en chemin ?

En ce qui a trait aux personnages, je dois vous que j'ai été très surprise de voir à quel point Gwendolyn changeait au fil des pages. De la petite adolescente fragile qui n'osait pas dire un mot à la jeune femme sûre d'elle et qui n'a peur de rien qu'elle devient tranquillement, on se demande si elle réussira à se reconnaître encore dans le miroir après coup. Elle n'hésite pas un instant à explorer les pires bas-fond de l'Europe afin de venir en aide avec son père et on voit là tout l'amour qu'elle lui porte. Elle n'a jamais douté de l'innocence de celui-ci, pas une seule seconde. J'aimerais pouvoir dire que j'ai le quart de sa force en moi. Vraiment, chapeau. Heureusement, la vie mettra sur sa route divers personnages secondaires qui l'aideront à avancer et qui seront pour elle des guides à des moments très opportuns de sa quête. Ma préférée reste Yael. Je l'adore ! Jamais elle n'a douté que Gwen avait la force de faire tout ça en elle et l'a aidé à construire la carapace dont la jeune femme avait besoin. Je suis arrivée à m'attacher aux personnages vraiment rapidement et j'aurais vraiment aimé pouvoir l'aider à plus d'une reprise.

En conclusion, ce roman a été une belle surprise pour moi parce que je ne m'attendais pas à l'aimer à ce point. J'ai passé un très bon moment entre ses pages. Une histoire envoutante de la première à la dernière page que vous regretteriez de ne pas lire. Un roman qui m'a permis de voyager très loin de chez moi et j'ai déjà hâte de pouvoir me plonger dans le tome 2 quand celui-ci sera disponible.

Bonne lecture à tous !

Merci à NetGalley France et Hachette Canada pour cette lecture !



Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

Copyright © S'évader par la lecture... - Ebook Stories - Templates by Johanes Djogan - Designed by Steff Création